jump to navigation

SOA et conception globale novembre 12, 2007

Posted by Angel in Processus.
trackback

Voici une partie d’un article édité par IT Manager sur des propos de Pierre Soignon, Directeur Technique chez Micropole-Univers.

I l y aborde des problématiques liées à la mise en oeuvre d’architectures SOA et à ses pré-requis :

« L’autre point soulevé par les DSI est celui de l’urbanisation. Pendant longtemps, les systèmes ont été bâtis par assemblage de composants logiciels, sans que ne doive être nécessairement soulevée la question de l’architecture globale du système. Aujourd’hui, les SOA imposent de penser les architectures d’abord dans leur ensemble, puis dans leur détail, afin d’assurer cohérence, agilité et fluidité. De ce fait, elles induisent des travaux d’infrastructure amont, dont la qualité repose sur « l’art de la composition » dont font preuve les architectes systèmes
Le parallèle peut aisément être fait entre les modèles de développement des villes : autrefois anarchiques (chacun construit sa maison sans se poser la question de son voisinage), ils sont devenus aujourd’hui raisonnés et contrôlés (tout est supervisé par les architectes de la Direction de l’Urbanisme).
Parmi les chantiers sur lesquels la DSI devra travailler en priorité figure l’identification de quartiers dans le SI. En effet, la cartographie applicative et technologique en cadrant les processus, les services et les données est un pré requis indispensable à la mise en place d’une architecture urbanisée. »

Une vison qui nous emmène à quelques commentaires :

  • « Penser les architectures d’abord dans leur ensemble, puis dans leur détail, » : une vision globale de l’architecture est de toute évidence un point important à la maîtrise de son système. Mais la phase suivante est souvent plus délicate : « Puis dans le détail ». Elle implique une approche de type top-down. Pour un système complexe et de taille importante cette phase peut parfois s’avérer longue, trop longue,…Nous lui préférons « Et dans le détail » : c’est à dire aborder la modélisation d’ensemble des processus ET la modélisation détaillée de certains processus. Une modélisation agile et fluide va ensuite permettre d’assurer la cohérence de l’ensemble. Ce « ET » nous semble important dans un domaine où l’évaluation d’un retour sur investissement n’est pas chose facile. Il permet d’aborder très rapidement LES processus importants ou posant problème par exemple.
  • « l’art de la composition » : mais que l’art est difficile, quand la critique est si facile pour reprendre ce proverbe de Philippe DESTOUCHES. La composition des processus, ou composants de processus, prend alors une part essentielle dans cette approche « libre » de la composition d’un ensemble cohérent. Un ensemble de mécanismes qui permettent d’agréger, de décomposer, de réutiliser ou de copier ces briques de « détail ».
  • « l’identification de quartiers dans le SI » : composition de briques ou de quartier; tout est dans la granularité… Dans tous les cas ce référencement et cette identification est le passage obligé à la maîtrise du système,
  • « cadrant les processus » : car avant d’aborder les services, nous devons bien partir du quotidien de l’entreprise : la réalisation de processus !

Retrouvez l’ensemble de cet excellent article ici.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :